Influenza Aviaire : les professionnels préparés et vigilants face au relèvement du niveau d'alerte

Les professionnels de la filière Foie Gras tiennent à confirmer leur vigilance face à l’évolution de la situation sanitaire de l’influenza aviaire en Europe. La publication du nouveau décret relevant le niveau d’alerte dans certains départements relève d’une procédure normale suite à l’apparition de cas dans l’avifaune dans un pays limitrophe de la France.

Aucun élevage n’est concerné en France à ce jour. Les mesures de biosécurité préventives, qui ont déjà fait leurs preuves, ont été rappelées aux éleveurs et un rappel à une vigilance accrue et une surveillance renforcée est de rigueur. Forte de ses expériences récentes, la filière est mieux préparée pour réagir au plus vite en cas de nécessité.

En effet, suite aux crises sanitaires majeures de 2016 et 2017, la filière du Foie Gras de France a défini un plan strict et précis pour prévenir tout risque d’épizootie. Elle a notamment mis en œuvre des mesures de biosécurité pour renforcer la sécurité sanitaire des élevages. Elle a également déployé la Base de Données Avicole (BDAvicole) pour localiser en temps réel tous les lots d’animaux en place. À tout moment en cas d’alerte par les autorités sanitiare, cet outil cartographique donne la possibilité de bloquer leurs déplacements pour stopper la propagation de l’influenza aviaire.

Par ailleurs, la filière tient à rappeler que l’être humain ne peut pas contracter l’influenza aviaire en consommant de la viande de volaille ou tout autre produit alimentaire comme l’a déjà indiqué le Ministère de l’Agriculture.

En ce début novembre, Les professionnels du Foie Gras restent mobilisés pour offrir une bulle gourmande aux Français durant les fêtes de fin d’année. Les consommateurs sont en effet nombreux à attendre cette période avec impatience dans un contexte troublé. Ils peuvent compter sur le Foie Gras pour être de la fête et leur offrir des moments exceptionnels à chaque fois, tout comme ses compagnons Magret et Confit. Les Français sont en effet de fervents amateurs de Foie Gras, puisqu’ils sont 92 % à déclarer en consommer[1], et sont très attachés au Magret, qui fait partie des 10 plats qui leur ont le plus manqué durant le confinement[2] !

 

[1] Enquête CSA / CIFOG de novembre 2019

[2] Sondage Ifop réalisé les 28 et 29 avril 2020 pour Uber Eat et le Fooding.