La phase de gavage des palmipèdes

Le gavage des oies et canards : une méthode d'engraissement maîtrisée

Qu’est-ce que le  gavage ?

engraissement naturel gavage oiseaux sauvages

 

Le gavage n’est ni plus, ni moins qu’une technique d’engraissement, comme il en existe dans de très nombreux types d’élevages destinés à l’alimentation humaine.

La production du foie gras s’appuie sur l’aptitude naturelle des palmipèdes à stocker de grandes quantités de graisse dans leur foie et au niveau des tissus sous-cutanés.

Comme les oiseaux sauvages avant la migration, les palmipèdes gras ont une tendance spontanée à se suralimenter afin de se constituer des réserves énergétiques.

La phase de gavage : une étape très courte dans la vie de l’animal

Sur un cycle de vie complet d’environ 105 jours, la période de gavage du canard  ne représente donc que 10 à 14 jours, soit  10 à 13% de la durée de vie de l’animal.

duree gavage canards oies

En près de 30 ans, grâce à la sélection des animaux les plus adaptés et aux progrès techniques réalisés, la durée de la période de gavage des canards mulards est passée de 15.6 jours à 12.2 jours, entre 1987 et 2013 (Source : ITAVI). Elle atteint actuellement 11 jours en moyenne. 

Une nourriture abondante distribuée 2 à 3 fois par jour

Le gavage consiste à nourrir de façon abondante des canards ou des oies, à raison de 2 à ou 3 repas par jour selon l'espèce, et cela dans l’espace d’une période très courte.

Le geste essentiel du gavage consiste quant à lui, à déposer dans le jabot de l’animal un mélange de maïs et d’eau. Le dépôt de ce mélange se fait par le biais d’un tube lisse, appelé embuc, adapté à l’anatomie de l’animal (i.e. diamètre et longueur de l’œsophage)

 « L’embucquage » ne dure en moyenne qu’une dizaine de secondes par animal, avec les matériels couramment utilisés.

elevage gavage oies canards foie gras

Moins de 2 semaines pour le canard mulard

La période de gavage du canard mulard dure 12 jours en moyenne soit un total de 22 à 24 repas, à raison de 2 repas par jour.

La période de gavage commence à l’âge de 11 semaines environ. Les canards sont alors  placés dans des logements individuels ou collectifs. Les éleveurs français ont engagé un important plan d’adaptation de leurs installations pour retirer les logements individuels, qui seront interdits au 1er janvier 2016.

Pour un canard mulard, la quantité d’aliment ration distribuée augmente très progressivement, selon les capacités de l’animal, de + 20g par repas, pendant 10 jours. La ration est ensuite plafonnée à 400g.

Environ 18 jours pour l’oie grise du Sud-Ouest

Le période de gavage des oies dure environ 18 jours, à raison de 3 repas par jour, soit 54 repas.

Pour l’oie, animal de plus gros gabarit, la ration progresse de + 50g à chaque repas avant d’être plafonnée.

Les précautions prises pendant la phase de gavage

Durant la courte période du gavage, les oies et les canards sont conduits dans des locaux sains et bien ventilés. Ils sont regroupés dans des parcs collectifs. Dans certains élevages, de plus en plus rares, les palmipèdes sont placés dans des cages individuelles appelées « épinettes ».

Les épinettes ont longtemps été utilisées parce qu’elles facilitaient la manipulation des animaux et limitaient fortement les risques de blessure de ces derniers. Elles ont progressivement été remplacées par de nouveaux types de logements collectifs, conformément à la convention européenne adoptée le 22 juin 1999. Toutes les installations de gavage seront aux normes européennes le 1er janvier 2016.

Les systèmes d’hébergement collectifs modernes permettent aux animaux de :

  • se tenir debout en posture normale ;
  • se retourner sans difficultés ;
  • battre des ailes ;
  • déféquer en effectuant des mouvements naturels ;
  • se lisser normalement les plumes ;
  • effectuer les mouvements normaux liés à la prise d’aliment et d’eau ;
  • interagir normalement avec d’autres animaux.

Les rations distribuées sont progressives (de 200g à 400g environ à la fin du gavage), elles respectent les quantités qu’un animal peut ingérer naturellement en une seule prise.

Le gavage ne dure qu’une dizaine de secondes environ. Il consiste à déposer délicatement dans le jabot du canard ou de l’oie un mélange d’eau et de maïs entier ou broyé. Pour cela l’éleveur doit introduire un tube lisse, appelé embuc, dans le jabot de l’animal.

Tous les équipements (matériels, bâtiments…) utilisés pendant la phase de gavage évoluent sans cesse afin d’améliorer le bien-être des animaux.

Les caractéristiques génétiques des oies et des canards sélectionnés ont permis de réduire la durée de la période de gavage.

En permanence, les éleveurs s’attachent à maintenir leurs animaux en bonne santé, condition indispensable à une production de qualité.  Ils sont particulièrement attentifs à l’état sanitaire des oiseaux durant la période du gavage. Si un animal est malade ou blessé, il est immédiatement retiré du circuit de gavage et confié aux soins d’un vétérinaire.

Les éleveurs ont pour obsession permanente de minimiser la mortalité sur leur élevage, à toutes les étapes de la production et en particulier pendant la période de gavage. Une augmentation de la mortalité représenterait pour eux une perte économique qui pourrait mettre en péril leur exploitation.

Selon les statistiques professionnelles, la mortalité moyenne des élevages de palmipèdes à foie gras atteint 2 à 4%. Ce niveau est comparable à celui de tout élevage, quelle que soit l’espèce.

canard avant gavage canard apres gavage

Canard à jeun : le jabot n'est pas dilaté / Canard une fois qu'il s'est auto-alimenté